← Partagez cette page

Flashé à 215 km/h sur l’A10 alors qu’il est amputé du bras gauche

Catégorie(s): fait divers

Un automobiliste d’une vingtaine d’années à été flashé par un radar sur l’autoroute A10.
Jusque là rien de surprenant car cela arrive tous les jours… mais le fait marquant est que cet automobiliste roulait à 215 km/h alors qu’il avait le bras gauche amputé !

Ce n’est ni un accident, ni une erreur de radar, ni même le coup d’un voleur de plaques d’immatriculation, mais bel et bien un excès de vitesse vertigineux pour ce jeune-homme amputé, mais qui avait fait adapter sa voiture de sport italienne (une Maserati) à son handicap.

Maserati-GranTurismo-S-rouge

Le contrôle radar a retenu la vitesse de 215 km/h pour une vitesse limitée normalement à 110 km/h sur ce tronçon d’autoroute !

Ce sont les gendarmes de Saint-Arnoult-en-Yvelines (prêt du célèbre péage en région parisienne) qui ont appréhendé ce vendredi le conducteur en excès de vitesse  dans le sens Paris-Province à hauteur de Briis-sous-Forges, soit environ 16 kms avant le fameux « péage de Saint-Arnoult ». Le jeune homme n’aura donc pas pu entrer sur l’autoroute et partir en week-end avec sa belle Maserati…

Il voulait sans doute tester les performances de son bolide… et les gendarmes pourront lui confirmer qu’il n’a aucun problème en terme de performances… par contre, avec ce petit record, c’est un retrait de permis assuré pour le contrevenant !

Je trouve curieuse cette stigmatisation.

En supposant que le temps fut beau et le trafic faible, cet excès de vitesse autoroutier (il est indiqué : sur l’A10) n’est pas de la démence. Une connerie de jeunesse, oui, mais restons dans les bonnes proportions.

je ne vois pas en quoi le fait que cette personne n’ait plus de bras gauche aggraverait l’infraction. Sa voiture était adaptée, donc il était à égalité avec nous, valides.

Vous tenez toujours le volant à deux mains, vous ?

Pour votre information, il y a des français amputés qui font même de la compétition, dont un motard qui n’a ni bras droit ni jambe droite.

La route n’est pas un circuit, certes, mais l’amputation n’a pas à être mise en avant comme un facteur aggravant.

@Lonewolf: ca n’est pas un facteur aggravant, c’est juste un fait insolite : voiture de course adaptée pour une personne amputée et excès de vitesse. Dans l’esprit de la plupart des gens, une personne amputée ne peut pas conduire, alors qu’on peut effectivement adapter un véhicule…

Certes, cette information est pleine de préjugés, et c’est ce qui justifie ma réaction.

D’ailleurs, un de plus : la Lamborghini n’est pas une voiture de course, pas plus qu’une 205 Peugeot…

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)