← Partagez cette page

33 radars vandalisés ou détruits soit près d’un tiers des radars automatiques en Bretagne

Catégorie(s): contestation

Chaque jour le nombre de radars automatiques vandalisés ou détruits augmente en Bretagne !

A la veille du week-end, les actualités parlaient encore d’un total de 28 radars détruits ou vandalisés, mais ce nombre a encore augmenté pendant le week-end : Ce sont 5 radars automatiques qui ont encore été attaqués en Bretagne pendant le week-end, et ce alors même que les autorités avaient annoncé avoir renforcé les contrôles de police et de gendarmerie pour prévenir de nouvelles attaques sur ces équipements coûteux !

destruction radar automatique

En Ille-et-Vilaine, 2 radars situés à Goven et Chavagne ont été dégradés.

Dans les Côtes d’Armor (22), 3 radars ont également étés pris pour cible et incendiés entre minuit et 2h du matin dans la nuit de samedi à dimanche à Maroué, sur la D14, à Planguenoual  sur la D791 et à Plouvara sur la D7 .

Toujours en Ille et Vilaine, une autre tentative semble avoir été déjouée : à Saint-Jean-sur-Vilaine une tentative de dégradation a été arrêtée lors d’une patrouille de gendarmerie : 3 personnes ont été interpellées, dont l’une avait une masse entre les mains d’après le groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine. Elles devaient être présentées au parquet de Rennes dimanche dans la soirée.

Mais ca n’est pas tout : samedi soir les gendarmes du Finistère ont surpris et mis en fuite plusieurs personnes qui tentaient d’incendier un autre radar automatique vers 22h sur une route du sud du département : une patrouille de gendarmerie locale a aperçu les occupants d’une voiture qui mettaient le feu à des pneus jetés au pied d’un radar situé sur une route départementale entre Fouesnant et la Forêt-Fouesnant, près de Quimper. Le véhicule a réussi à prendre la fuite et les gendarmes n’ont pu interpeller les auteurs de cette Nième tentative de destruction. Ils ont, par contre, pu éteindre les flammes et sauver le radar qui n’a finalement pas été détruit. Une enquête a bien entendu été ouverte.

La Bretagne n’est pas la seule région a voir de nombreux radars ainsi pris pour cible et dégradés. Depuis le début du mois de novembre, de nombreux autres radars ont été vandalisés dans d’autres régions de France !

Bravo, bravo !!! Allez, on continue. La fronde doit s’étendre comme un tsunami.

Chacun a bien un radar ou deux près de chez soi… ;-)

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)